CONTROLEUR DE GESTION

Le contrôleur de gestion fournit à sa direction le résultat de ses analyses économiques et financières, nécessaires au pilotage opérationnel et stratégique de l’entreprise ou de la division à laquelle il est rattaché. En cela, il accompagne le responsable opérationnel dans la gestion de l’activité et la prise de décision.

Les activités principales

Elaboration des procédures et outils de gestion

  • Elaborer et mettre en place les outils de reporting destinés à la direction générale.
  • Définir les principales orientations des contrôles et indicateurs à mettre en place, et le cadre du reporting destiné à la direction générale.
  • Mettre en place et améliorer les procédures de gestion et d’optimisation des flux d’information financière : en garantir la fiabilité.

Elaborer et piloter le processus budgétaire

  • Définir les méthodologies de construction budgétaire et les faire appliquer par les opérationnels non financiers.
  • Collecter, analyser et synthétiser les données budgétaires venant des départements opérationnels et des centres de profit.
  • Produire les documents de synthèse budgétaire, formaliser et éditer le document complet qui servira de guide tout au long de l’année.
  • Intégrer les éléments budgétaires aux grilles de suivi des résultats mensuelles ou trimestrielles.

Reporting et prévisions

  • Concevoir et établir les tableaux de bord de l’activité hebdomadaires, mensuels ou trimestriels.
  • Obtenir et collecter toute information susceptible d’agir sur le résultat de l’entreprise ; la traduire en éléments financiers.
  • Analyser mensuellement les performances de l’entreprise par l’analyse des écarts des résultats par rapport aux budgets et objectifs.
  • Rédiger les synthèses de commentaires de l’activité.
  • Etablir des prévisions de fin d’année sur la base des budgets corrigés des événements de la période en cours.

Superviser, contrôler les clôtures comptables

  • Effectuer les rapprochements entre les états de la comptabilité et les résultats provenant des reporting et tableaux de bord.
  • Contrôler les opérations d’inventaire des marchandises et produits finis.
  • Fournir à la comptabilité les éléments extracomptables à intégrer dans les résultats pour une meilleure conformité à la réalité économique de l’activité.
  • Contrôler les règles de consolidation des comptes.

Améliorer les performances de l’activité

  • Déterminer les zones d’optimisation et aider les responsables opérationnels à réaliser des économies.
  • Contrôler les prix de revient de fabrication.

Les activités éventuelles

Elaborer les prévisions de trésorerie

  • Etablir le budget de trésorerie détaillé à partir des données budgétaires d’exploitation.
  • Analyser les écarts avec les flux réels et réviser les prévisions à court terme.
  • Réaliser le plan à moyen terme.
  • Construire les principaux états financiers sur 3 ou 5 ans en projetant les résultats actuels de l’entreprise, les estimations de l’année en cours et les objectifs stratégiques définis par la direction générale.

Mise en place d’un ERP

  • Participation à la mise en place de certains modules d’ERP dans la définition des flux d’information, le paramétrage de certaines applications, l’animation de réunions projets concernant les tableaux de bord et l’information financière.

Suivi des contrats

  • Assurer le suivi, dans certaines activités, de contrats clients ou fournisseurs ayant des clauses juridiques et financières conséquentes.

Réduction opérationnelle des coûts

  • Renégocier les principaux contrats récurrents avec les fournisseurs en collaboration avec l’opérationnel acheteur.

La variabilité des activités

Le poste varie en fonction de la taille de l’entreprise, du secteur d’activité et de son rattachement hiérarchique.

  • Plus l’entreprise est importante et la culture de contrôle de gestion forte et ancienne, plus la cellule contrôle de gestion sera dotée de moyens conséquents et plus le contrôleur de gestion pourra concentrer son activité sur l’analyse et l’optimisation des résultats.
  • Dans une entreprise moyenne, le contrôleur de gestion aura des tâches de mise en place d’outils, de procédures, de collecte et de consolidation, de contrôles comptables ; mais il sera plus proche de l’ensemble de l’activité, plus proche des décisions stratégiques et des analyses de dossiers exceptionnels.
  • Dans une entreprise de services, le contrôle de gestion sera plus centralisé et axé sur le suivi et l’anticipation budgétaire, alors que dans un site industriel, le contrôleur de gestion, rattaché au directeur usine, élaborera des analyses de prix de revient, de coûts de revient très précises.
  • Au siège d’une grande entreprise, le contrôleur de gestion effectuera des collectes d’informations financières et comptables auprès des filiales, de consolidation des tableaux de bord et se tournera vers la construction de l’information financière de synthèse destinée à la direction générale et aux actionnaires.

Autres intitulés

  • contrôleur budgétaire
  • contrôleur financier
  • contrôleur de gestion central
  • responsable du contrôle de gestion

Profil

BAC +5 DSCG

Salaire

30K€ à 40k€ pour un débutant

40k€ à 55k€ après 3 ans d’expérience

55k€ après 5 ans d’expérience

Vous souhaitez débuter dans ce métier ? Consultez notre fiche métier d’assistant contrôle de gestion.